J'avais besouin d'ecrire une histoire pour mon cours d'ecriture a l'ecole et la voila, merci a tous. Jespere bien que vous l'aimer

xoxoxox

Un jour le trouverais le bohneure.

En fermant la porte derrière moi, ma mère m’approchait avec un sourire au lèvre. «Ma chère Lallie, ta cousine nous a inviter a sa fête de 18 ans, toute les filles devrons porter des robes classique. J'ai acheter ta robe aujourd'hui, et ta cousine a insister que tu emportes ton copain. Les autres filles de la familles auront leurs chum avec eu pendant la soirer.» J'avais la tête a l'envers. Mon chum? Je ne peut pas emporter mon chum! Je ne l'aime pas réellement. «Mon Chum? Eh… ouais d'accord maman.» J'ai baisser la tête et je me suis mise a courir en direction de ma chambre. Des larmes au yeux, je me lança dans mon lit en espérant ne jamais être obliger d'y sortir. Ma mère ma appeler pour le souper et je n'avait pas envie de manger donc elle m'a finalement laisser seul. J'ai donc sortie mon journal, je me suis mise a écrire.

Cher journal, 8 janvier 2010

Tout les jours se ressemble, rien ne change. Ma vie est baser sur un mensonge, et se mensonge me ronge l'esprit de plus en plus tout les jours. Je n'aime pas mon corps, on me voie presque les os. J'ai arrêter de manger il y a quelque mois, je mange encore mais très rarement et très peu. Les fille a l’école elles sont tout de taille zéro en jeans, d’après elles c'est la seule taille acceptable. Lorsque j’étais plus ronde et je ne ressemblait pas un squelette personne ne me regardait, personne ne voulait rien savoir de moi. J’étais différente, et j’étais tanner de me faire critiquer. Toute les filles se promène avec leurs chum, la main dans la poche arrière de leurs jeans. Ou bien il y a les filles silencieuse et seul comme je l’étais au paravent. Traiter de homosexuel, de laide et de grosse, j'ai fini avec cette vie de chien. Donc je me cache la vérité au plus profond de moi. Demain , tout comme aujourd'hui je vais arriver a l’école avec du maquillage jusqu'au front comme les autres filles. Encore une fois mon chum va se mettre les mains sur mes hanche osseuse, il déposera les lèvres sur les mienne et me dirait a qu'elle point je suis belle. J'ai envie de vomir lorsqu'il m'approche, je ne sais pas s'il est aveugle mais il doit l’être s'il me trouve belle. Moi même je ne peut me regarder sans avoir des larmes au yeux. Mais pour le moment mon mensonge ne fera que grandir, un nouveau mensonge pour expliquer le dernier et bientôt la vérité qui se retrouve en moi, va lentement disparaître a tout jamais.

Les cheveux parfaitement aplatie comme tous les autres filles. Un pantalon extrêmement serrer, et un chandail transparent. Mon soutient gorge très bien visible. Mais c'est sa être belle? Se promener et se montrer le corps, aucun respect pour soi. En descendant les escalier mon père me donna mon dîner et ma mère m'enleva ma tuque de hockey sur ma tête. «Lallie tu n'est pas un garçons, arrête de prendre les chapeau de ton frère, tu es une jolie demoiselle, essaye d'y ressembler un peu. Ce soir c'est le bal de ta cousine, j'ai parler au parents de ton copain et il sera ici a sept heure.» Je n'avait aucune envie d'y aller , me promener avec mon chum et faire semblant que je l'aime. Non merci! Sans dire un mot j'ai quitter pour l’école. A l’arrêt d'autobus mon chum m'attendait, son ipod brancher dans ses oreille est son pantalon presque au genoux. «Salut Lallie!» Ils s’approcha vers moi et déposa ses lèvre sur les mienne et d'un geste délicat il mit ses main sur mes hanches. D'un seul pas je m’éloigna de lui. «Comment peut tu m’aimer?!» Ma voie semblait si petite, je n’étais pas certaine s'il m'avais entendue, mais en effet il m'a entendue. «Lallie, tu es jolie et gentille.» Me dit-ils calmement. J’étais incapable de le regarder, je me suis donc tourner le dos. J'ai marcher a l’école. Les gens se promenait dans les corridors et poussait constamment les autres. Les filles dont je me promenait avec je sont mise a taquiner deux filles qui se tenait la main dans le corridor, je ne pus même regarder la situation. Une seule larme tomba de mes yeux, je voulait être contente comme les deux filles mais je serait incapable de supporter les noms et les insulte qui me serons lancer en pleine face. J'ai décider de ne pas aller a mes cours, j'avais besoin d'une pose. Mes parents ils étaient partie au travail pour la journée donc j'ai pus rentrer chez moi sans me faire voire. J'ai monter dans ma chambre et je me suis regarder dans le miroirs pendant quelqu’une heures. Je sais exactement qui je suis, mais j'ai peur de me l'admettre. Je ne veut pas être comme les autre, les fille elles ne sont pas mince. Franchement elles sont des squelettes! Je suis pareille comme elles, car je ne veut pas être juger. Je me promène avec un gars lorsque j'aimerais mieux être avec une fille. J'ai peur de manger, mais j'ai très faim. Après avoir pleurer pendant un certain temps je me suis endormie en espérant me réveiller contente. Je me suis réveiller dix minutes avant que mes parents arrivent du travail.

«Lallie, tu n'as pas encore mis ta robe?! Allez dépêche toi un peu.» Elle est toujours presser ma mère ils nous reste encore deux heure avant le bal. «D'accord j'y vais maman. Mais je ne porte pas les talon haut .» J'ai monter dans ma chambre pour me changer avant qu'elle puisse me dire quoi que se soi. Javais peur de voie dans le miroirs. Javais les yeux fermez en me changeant, la robe elle étais laide. Je ressemblait a une fille comme tout les autre. Je n’étais pas moi. Ma mère interrompue mes penser en m’appellent pour descendre en bas. Mon chum étais arriver. Lorsque nous étions dans l’auto pour se rendre au bal, aucun mots a été dit, un silence complet. Une fois arriver, mon chum mis son bras autour de mes hanches, j'en avait des frissons. Lorsque la fête commença, j'ai été me cacher dans la salle de bains. Ma mère est venu me chercher, un peu en colère. Elle ma presque traîner a la salle de danse. Une danse lente a commencer et mon chum mis ses main sur mes hanche et s’approcha de plus en plus. Lorsque la chansons étais terminer je me suis diriger vers la porte. Il y avait un parc juste a cote de l’édifice. Comme une petite enfant je me suis assise sur la balançoire, la tête entre les mains et une cigarette au lèvres. Perdue dans mon monde de penser, je fut remporter en réalité lorsque j’entendis des pas dans la neige s'approcher de moi . Il s'assit sur la balançoire a cote de moi. «Lallie? Est ce que je peut te demander quelque chose en tant que cousin?» «Uhm… ouais bien sur.» Pendant quelque minutes aucun mots n'a été dit. «Lallie pourquoi tu ne te l'avoue pas?» «Tu parle de quoi Pierre? » J’étais réellement perdue. «Lorsque tu regarde ton chum, je le voie dans tes yeux que tu ne l'aime pas, tu n'aimes aucun gars. Le plus vite que tu te l'admet tu serait plus contente. En se moment tu n'est pas toi. Avant tu aimais ton corps, tu étais fière de toi, maintenant tu a peur de te faire juger. Ne fait pas la même erreurs que moi, je gaspille ma vie, pour plaire les autres, je suis marier avec une femme, mais je suis bel et bien gay. Tes parents ne seront pas content j'avoue, mais toi tu devrait l’être.» Je ne savait pas quoi répondre, je me suis lever et j'ai quitter.

Cher journal, 10 janvier 2010

Je veut être contente, peu a peu je m'accepte. J'ai fini d’être comme les autres. Un squelettes, non merci. Ma vie ne va pas changer en quelque jours mais un jour je serait contente. Hier soir après avoirs parler a mon cousin au balançoire j'ai parler a mon chum, nous ne sommes plus ensemble. Je ne suis pas prête de tout avouer a mes parents ni au monde que je suis homosexuel mais pour le moment me l'avouer a moi même semble faire toute une différence. Je suis qui je suis. Personne je peux me changer. Un jour je serait amoureuse et les opinion de les autres me passerons par dessus la tète car pour la première foie je serait heureuse.

«Lallie tu décent pour le souper ma chère?» «J'arrive en deux minutes maman.»

1 Comment
  1. dreams_of_hope 9 years ago

    Un grand merci pour avoir lu mon blog, c'est extremement aprecier.

    Votre francais est tres bon 🙂

    lol xxxxxx je parle aussi l'anglais 🙂

    |
    0 kudos

Leave a reply

© 2021 WebTribes Inc. | find your tribe

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account